Ch'ti Blues Society

Blog de Blues par le collectif des Hauts de France

CHICAGO BLUES FESTIVAL 2016 – un Bon Cru !


Pour tous les amateurs de Blues, le « Chicago Blues Festival », dans sa version : tournée européenne, est un grand classique qu’il ne faut pas manquer !
C’est pourquoi nous étions un certain nombre en ce 28 Novembre à faire la queue par cette froide soirée devant le Banana Peel de RUISELEDE en Belgique, dans le vent et bise mordante.
Le Banana Peel, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un lieu un peu improbable, une ancienne grange perdue au fin fond de la Flandre belge de l’intérieur, dans sa partie néerlandophone ; la salle n’est pas vraiment conçue pour ça, la scène est grande comme deux mouchoirs de poche et les sièges sont de vieux fauteuils arrachés à une ancienne salle de cinéma des années 50 !
Mais dites-vous bien que ce lieu est « sacré » pour tous les amateurs de Blues, car il a une âme ; en effet ils sont tous passés par là et par exemple, pour les plus anciens : Koko Taylor, JB Hutto, Lowel Fulson, Dr Ross, James Cotton et bien d’autres, excusez du peu !


Et depuis, ça continue ! le « taulier » le très sympathique Franky, nous dégotte toujours des trésors, soit dans le très connus (John PRIMER tout dernièrement) soit dans la véritable découverte. Et ça fait 50 ans que cela dure !
Mais ce soir-là, comme à chaque fin d’année depuis ce demi-siècle, c’était : Chicago Blues !
Les membres du groupe formé pour cette tournée, montent d’emblée tous ensembles sur la scène et c’est parti pour deux heures et demie de grand spectacle (après une courte première partie assurée par un bon groupe local).
Elle crève tout de suite l’écran. Elle c’est « Big Mama » Diunna GREENLEAF. Une belle chanteuse noire originaire du Texas. Quelle présence ! Elle bouge sa grande carcasse avec aisance, sa voix passe sans encombre du murmure le plus doux au hurlement la plus sauvage, elle « joue » sa musique et les anecdotes qu’elle nous narre ; c’est une magnifique chanteuse mais aussi une véritable comédienne. Elle assume ses affinités avec Sister Rosetta Tharpe et il y a du gospel derrière tout ça, mais aussi tout ce que le blues amène de violence contenue et de grivoiserie, pour ne pas dire plus ! Elle va en faire des tonnes sur le thème du « back door Man », l’amant qui rentre par la porte de derrière ! Un grand moment de « vrai » blues !
Puis elle cède la place aux deux autres têtes d’affiche, se retirant dans un coin de la salle, tout en continuant à suivre le show, se balançant, chantant, réagissant …
Le suivant c’est Graddy CHAMPION, un « jeune » (47ans) harmoniciste originaire du Mississipi. Il ne dédaigne pas la guitare avec laquelle il commence sa partie en solo, chantant de belle façon. Il prendra son harmo plus tard, lorsqu’il reprendra l’accompagnement dans le groupe. C’est avant tout un show man. Il est monté sur le 320v, et il arrive à faire bouger et se lever la salle entière alors que, s’il s’agit de véritables amoureux du blues, ils préfèrent écouter sagement assis. Pas très grand, mais toujours en mouvement, ceinture d’harmo autour du ventre, il déchaîne la foule !


Puis vient le tour d’Eddie COTTON Jr. Même génération que CHAMPION (46ans) et, comme lui, issu du Mississipi, mais aucune parenté apparente avec le Grand James COTTON, l’harmoniciste octogénaire qui accompagna Muddy Watters, contrairement aux rumeurs qui courent. Lui c’est la guitare. Comme pas mal de ses Confrères, il apprend la musique à l’église où ses parents officient. Et de la guitare, il en joue superbement, avec une grande influence de B B King, ça s’entend ! La voix est également belle et bien placée, ce qui n’est pas toujours le cas pour les guitaristes. Il assurera au mieux sa partie en solo, bien supporté par CHAMPION à l’harmo et nous délivrera, lui aussi, un bon « vrai » blues tour à tour chaleureux ou dynamique.
Comme Chris James a son bassiste attitré avec Patrick Rynn, c’est également le cas pour COTTON avec Myron BENNETT. Excellent musicien lui aussi mais qui a une particularité physique assez inattendue pour un bassiste : 3 des 5 doigts de sa main droite son amputés et il ne joue donc qu’avec les deux doigts restant, qui forment une sorte de pince de crabe ! Et en dépit de ce qu’il faut bien appeler un handicap, cela ne se ressent absolument pas. Il me faudra deux ou trois morceaux pour me rendre compte de cette particularité, alors que son jeu de basse ne permettait pas de la soupçonner. Un grand bonhomme lui aussi.
A la batterie Kendero WEBSTER, un très jeune gars qui se débrouille bien derrière ses fûts, mais, moi qui ai pour modèle de batteur blues : Willie « the Touch » Hayes, je trouve que ce garçon tape trop fort ! je le vois plus dans une formation funky.
Enfin le clavier Darryl Cooper ; jeune également, ce garçon est pour moi une sorte d’énigme. Look bien différent des artistes de blues black que nous connaissons, il n’esquissera pratiquement aucun sourire de tout le concert, son visage restant plutôt inexpressif, à moins qu’il ne s’agisse de la concentration ? Pourtant les leaders lui laisseront de la place pour quelques solos que le public applaudira, sans provoquer chez lui une sorte de satisfaction particulière. Mais que dire de son jeu, sinon qu’il est un peu atypique ; on notera l’utilisation d’une partie « cuivres » avec son synthé.
Bien sûr tout le monde remonte sur scène vers la fin pour nous gratifier d’un medley sous forme de bœuf, totalement époustouflant et enthousiasmant ; évidemment, tous les classiques y passent, mais, que du bonheur.
Bref on oubliera que, comme le disent certains, ce « Chicago » Blues Festival n’a plus de chicagoan que le nom, tant il est vrai que les artistes viennent d’autres horizons que celles de la capitale de l’Illinois, mais, on en avait pour autant tout notre content et tout notre soûl, car ce « Chicago 2016 » fut un très bon cru !

 
JEAN MARC cb.blues@numerciable.fr

EMISSION: HIGHWAY 55

http://www.libellulefm.com

Membre du:

Jacques Morgantini à l’honneur pour les Keeping The Blues Alive Awards en 2017 …

Jacques Morgantini incarne la Mémoire du blues. C’est d’ailleurs le titre d’un film qui lui est consacré, nourri de ses archives inédites, et réalisé par Jacques Gasser. Comment évoquer un tel personnage ? Touche-à-tout de talent, il a non seulement œuvré au cours des 70 ans écoulés pour la promotion du blues dans notre pays, mais contribué aux USA mêmes, à la reconnaissance des musiciens de Chicago. Président du Hot Club de France pendant des années, parce qu’au départ Jacques Morgantini était un féru de jazz, il a côtoyé les plus grands bluesmen, les a enregistrés à Chicago et diffusés avec le label de son épouse Marcelle, sa complice, les a produit sur le label Black and Blue. Jacques Morgantini Black and blue

Extrait de l’article du site de France BLUES: la suite ici

http://www.franceblues.com/?p=5427

SAM’BLUES FESTIVAL DE MÉRICOURT aura bientôt lieu les 18 et 19 novembre

Bonjour à tous,

Je suis heureux de vous annoncer que la prochaine édition du SAM’BLUES FESTIVAL DE MÉRICOURT aura bientôt lieu les 18 et 19 novembre prochain avec cette année une grande nouvelle: la ville d’Avion se joint à l’aventure, permettant au Festival de présenter 2 belles soirées et de monter encore en notoriété.

Tout d’abord, je voulais faire une petite rétrospective de ce festival qui :

Commencé avec les « moyens du bord » au centre social et culturel « MAX POL FOUCHET » en 1994, le Sam’Blues Festival donnait rendez vous tous les 2 mois environ, à raison de 5 dates/année scolaire permettant à l’association SAM’BLUES de réaliser un des objectifs qu’elle s’était fixé lors de sa création en fin d’année 1992.
Le parrain du festival n’est autre qu’un des précurseurs du genre en France, Chris LANCRY.
Cette période qui s’étala de septembre 1994 à janvier 1997,  très innovante dans le secteur, (on n’oublies pas qu’en 1994, il n’y a ni portable, ni internet) permettra en effet de fédérer un public passionné ainsi que tous les musiciens de l’ex-bassin minier de Béthune/Bruay à Douai et même Valanciennes, Cambrai, Arras, Dunkerque, Lille qui ont très vite compris qu’ils pouvaient grâce à ce festival, venir faire de belles 1ère partie et se faire connaître.

Après un break de plus d’un an (de janvier 1997 à mars 1998), le festival reprend de nouvelles couleurs avec l’arrivée de l’association intercommunale de développement culturel DROIT DE CITÉ, que Bernard BAUDE (maire actuel mais à l’époque encore adjoint à la culture) avait sollicité pour devenir partenaire de l’évènement.
Cette période s’étala de mars 1998 à Novembre 2011.
Le festival avec cette organisation tri-partite projette une programmation annuelle de 3 dates avec 2 groupes (1998/2005), puis un week end de 2 jours fin Novembre de 2006 à 2011.
Le festival monte en notoriété avec des artistes en tête d’affiche de renommée Nationale & Internationale affirmée ou en devenir (Malted Milk, Van WILKS, Boney Fields & The Bones Project, Amar SUNDY, Benoît Blue Boy, Nico Wayne Toussaint, Fred Chapellier, Ana POPOVIC, AMOR, Mauro SERRY, Lenny LAFARGUE, Christophe MARQUILLY avec STOCKS, Tino GONZALES, Neal BLACK, Big Daddy Wilson, …)

En 2012: nous recevions pour la 18ème année du SAM’BLUES FESTIVAL DE MÉRICOURT, le fabuleux Bluesman belge Marc LELANGUE suivi du génial Bluesman du Mississippi TERRY HARMONICA BEAN, sans oublier BLACK CAT JOE & Miss CORINNA qui redonnaient pourtant des couleurs au SAM’BLUES  Festival de Méricourt mais j’étais malheureux d’annoncer en fin de soirée à une salle comble que ce serait sûrement la dernière édition de ce Festival . . . En effet, l’association Droit de Cité avait décidé, cette année là, de se retirer de l’organisation pour se concentrer sur son magnifique festival de chanson française « Les enchanteurs » qui commençait à prendre beaucoup d’ampleur, ce qui se comprend et nous sommes d’ailleurs restés en très bon terme mais je ne m’attendais pas à ce que la représentante de la municipalité me fasse savoir le soir même, que la commune de Méricourt avait pris la même décision.

Mais je me souviens également avoir été très heureux au cours de l’année 2013 de pouvoir vous annoncer que j’avais réussi à décider la municipalité à poursuivre l’aventure !!! Nous n’étions plus qu’à 2 ans des 20 ans quand même !!!
Je remercie encore Bernard BAUDE pour cette sage décision et nous avons trouvé une autre forme de partenariat afin que ce festival de Blues, pas le plus gros certes mais le plus vieux au nord de Paris puisse réaliser une 19ème année, nous permettant d’envisager sereinement une très belle rétrospective pour fêter les 20 ans du Festival en 2014.

Pour cette 19ème édition, c’est le Californien RON HACKER qui tenait la tête d’affiche !
En 2014 le festival fêtait ses 20 ans avec les toulousains d’AWEK qui fêtaient eux leur 20 ans de scène avec de nombreux invités, Cisco Herzahft, le Belge Marc LELANGUE, Little Devils & The Shuffles Blue Flame, Black Cat Joe & Miss Corina.
En 2015, BACK TO THE ROOTS décida de fêter ses 20 ans de scène pendant le festival, L’association Sam’Blues mis les bouchées doubles pour fêter cet évènement en grande pompe !
Le Festival commença les festivités dans le hall avec The Flying Cats, suivi de BACK TO THE ROOTS avec The King Riders en invités surprise, suivi des géniaux DOG’S BAND (B) venus délivrer un boogie Blues fabuleux ! après l’entracte, ce fût le tour de la belle biélorusse de JACKIE SOUL TRIO de séduire l’auditoire et le festival se termina en apothéose avec le duo de choc Youssef REMADNA/Mike GREENE à plus de 2h30 du matin.

Après ses 2 années consécutives d’anniversaires le festival a retrouvé l’affluence de ses plus belles années qui virent passer plus de 100 groupes de renommée régionale, mais surtout des têtes d’affiche nationale et internationale.

La programmation  2016 devrait permettre de poursuivre cette progression car cette année le festival double la mise avec la participation de la commune d’Avion limitrophe (voir affiche en pièce jointe).
Cela nous permet de présenter 2 vedettes américaines et 8 groupes au total en 2 jours avec dans les 2 salles une acoustique irréprochable!
Mon coup de Cœur du Festival: Little Willie MEHTO qui nous vient de Finlande et qui jouera les 2 soirs.

Le vendredi:
l’instrument roi sera l’harmonica
avec pour commencer Manu Slide, suivi de Little Willie et Chris Deremaux qui a intégré BACK TO THE ROOTS il y a 2 ans et on finira par le génial Matthew SKOLLER de Chicago.
Matthew SKOLLER sera accompagné par une des dream team française (Fred Jouglas-Basse, Pascal Delmas-Batterie et Stan Noubar Pacha-Guitare).
Matthew était déjà passé à Avion il y a plus de 10 ans et en ce début d’année à la « Boîte à Musiques ».

le samedi:
on aura pour accueillir le public BLACK CAT JOE & Miss CORINA, Little Willie suivi de 2 superbes vocalistes: la régionale Orel & The Backside et Sydney ELLIS qui remplace l’artiste programmée initialement(Pat « Mother Blues »COHEN) qui a annulée sa tournée car elle vient de perdre complètement sa maison dans un incendie à Chicago il y a 1 mois.

Ce qui explique ce mail tardif, mais je sais que je peux compter sur vous pour diffuser l’information autour de vous.

Pour ceux qui sont décidés à venir et pour ceux que je pourrais encore motiver à venir, je peux vous dire qu’il s’agit d’un show exceptionnel, où le public se lève et ne peut s’empêcher de claquer dans les mains et taper du pied: tous ceux qui sont venus ces dernières années vous le confirmeront.

Je suis donc très impatient de tous vous retrouver vendredi 18 Novembre 2016 à Avion et le samedi 19 Novembre 2016 à Méricourt et en attendant, vous pouvez commencer à arroser vos mailing listes respectives MÊME SI VOUS NE POUVEZ PAS VENIR, car la fréquentation du public est primordiale pour que la fête soit réussie.

Je compte toujours sur vous pour faire de cet évènement une belle fête du Blues et même un évènement incontournable de la scène Blues régionale !!!

Je vous remercie d’avance pour tout ce que vous ferez pour notre association SAM’BLUES et pour le Blues en général.

A bientôt, et même si vous ne pouvez pas venir, faites tourner …

Keep the BLUES alive, my friends !

Alain

Alain AUGUSTYNIAK
Association SAM’BLUES

 

affiche-haute-resolution-sam-blues-festival-de-mericourt-2016

Découvrez les albums qu’ont aimés les radios blues : le powerblues du collectif des radios blues

http://www.radiosblues.com/Le-powerblues-de-novembre-est-en

powerblues_11_2016-02e4c-1

LE SAM BLUES FESTIVAL DE MERICOURT 18 & 19 novembre

 

Cette année (22ème déjà) on va recommencer une nouvelle ère avec l’association de la ville d’Avion limitrophe de Méricourt ce qui va permettre de recommencer une belle prog sur 2 jours : le 18/11 à Avion et le 19/11 à Méricourt.

Les artistes des 2 jours sont :

Avion le vendredi 18 novembre

U Man Slide, Little Willie METHO, (Finland), BACK TO THE ROOTS, Matthew SKOLLER Blues Band (USA)

Méricourt le samedi 19 novembre
Black Cat Joe & Miss Corina, Little Willie METHO, Orel & The Backside (avec Rémi Voisin), Sydney ELLIS & her Midnight Preachers (USA)

Concernant le tarif des entrées, c’est 15€ par soir et 10€ pour les Avionnais et 10€ pour les méricourtois.
Les personnes voulant assister aux 2 soirs ce sera 25€ ou 20€ pour les avionnais et les Méricourtois. (il suffit de garder son ticket du vendredi pour avoir l’entrée à 10€ le samedi)

 

RETROUVEZ L’EMISSION USE THE BLUES AVEC ALAIN AUGUSTINIAK, PROGRAMMATEUR ET FONDATEUR DU SAM BLUES :

 

 

USE THE BLUES d’octobre avec Nicolas Duportal, Peter Nathanson et le SAM BLUES FESTIVAL

ou

https://www.radiopfm.com/ecoute-des-emissions/use-the-blues/article/use-the-blues-du-24-octobre-2016

 

use-the-blues-oct-2016

BAY CAR FESTIVAL, le IN le 4 et 5 novembre

2 soirées exceptionnelles avec un plateau de 3 groupes par soirée pour terminer en beauté au palais du littoral un mois de blues dans la ville de Grande Synthe grâce au bay car festival.

Ecoutez des artistes invités dans l’émission de radio ci dessous avec Dominique Floch, membre de l’organisation.

Et bien sur reservez vos places sur le site du festival

Octobre c’est le OFF du Bay car Blues festival!

Des concerts dans les bars de la région de Grande Synthe pendant tout le mois!
Un programme exceptionnel avec de nombreux groupes régionaux

Ecoutez Dominique Floch membre de l’organisation en parler sur l’émission de radio Use the blues:

http://www.chtibluessociety.com/derniere-emission-de-radio-use-the-blues

http://www.baycarbluesfestival.fr

La saison de blues en Nord par Patrick Dallongeville

Sur l’émission de radio Tellin’you

et le site du festival http://www.jazzenord.com/?cat=8

Dernière émission de radio USE THE BLUES – Bay Car Festival, Blues in Athena & Brocken back Daddy


flyers-2016-recto
Josselin Leroy de Blues in Athena pour le concert de Thorbjorn Risager le 8 octobre, Dominique Floch pour présenter le Bay Car Blues festival in et off.
Le off du 3 octobre au 3 novembre et le in du 4 et 5 novembre.
Jean Philippe Dernoncourt pour l’album Scruffy cat blues du groupe Brocken back daddy

use-the-blues-logo-1mo

Le blues régional est aussi à la radio sur une émission mensuelle diffusée le 4e lundi de chaque mois à 21h30 sur Radio PFM (Arras). Vous pouvez la retrouver sur le site de la radio http://www.radiopfm.com/ecoute-des-emissions/use-the-blues/

bbdscb

Mais aussi sur mixcloud pour écouter les replay facilement et sur la chaine Youtube pour voir les vidéos des enregistrements live!

« Older posts

© 2017 Ch'ti Blues Society

Theme by Anders NorenUp ↑